Créer un site internet

Pluton ou le pouvoir de transformation

PlutonLorsque Pluton passe, tout trépasse. Ce présage peut effarer les âmes sensibles mais lorsque Pluton est à la manœuvre, tout ce qui est périmé et qui entrave l’évolution, est détruit. Avec des qualités pareilles, Pluton est tout particulièrement redouté. S’il est aussi effrayant, c’est parce la nature humaine ne supporte plus de se défaire de ce qui est obsolète. Elle s’y accroche comme une bernique à son rocher. Dans cet état d’esprit,  et sans le savoir, elle se ferme à toute forme d’évolution tout en s’enlisant dans les décombres de ce qui a été détruit par la force plutonienne. En ces circonstances, elle passe son temps à contempler le désastre tout en essayant de reconstruire, en vain,  ce qui a été anéanti.

S’arc-bouter pour reconstruire ce qui a été annihilé amplifie le phénomène plutonien au lieu de l’adoucir. C’est pourquoi, Pluton est appelé le dieu des enfers car il n’y a pas plus terrible que de tenter de reconstruire quelque chose qui n’a plus lieu d’exister. Cette démarche ne mène à rien et en plus, elle est épuisante et décourageante. Cependant,  il faut souligner que le pouvoir de destruction de Pluton est sélectif. Il ne détruit que ce qui est obsolète. Il anéantit exclusivement ce qui a été bâti sur de fausses vérités. Il annihile uniquement ce qui empêche l’évolution de se produire. En revanche, tout ce qui est juste  et qui a de l’avenir résiste aux forces plutoniennes. Du coup, lorsque Pluton passe à l’action, il est plus productif de voir ce qui a résisté et de s’en réjouir que de se lamenter sur ce qui a été pulvérisé.

Depuis 2008 et jusqu’en 2024, Pluton est en Capricorne.

Pluton, ou l’art de provoquer des crises qui ont vocation à transformer ce qui doit l’être.

Par nature, Pluton est une planète collective. En 2008, rappelez-vous la crise financière qui a secoué la planète. Ce choc financier était provoqué par le passage de Pluton dans le Capricorne. Cependant, outre le fait qu’il a secoué le monde entier, personne n’a vue,  ou n’a voulu voir,  le signal profond envoyé par la planète de la transformation. Et pourtant. En 2008, en passant en Capricorne, Pluton a rejoint Jupiter qui était dans ce signe et Uranus était en Poissons. En revanche, Neptune était en Verseau. Autrement dit, la nature humaine a écouté les chimères de Neptune en Verseau au lieu de voir la réalité plutonienne. Au lieu d’entendre le message envoyé par Pluton en Capricorne,  et par cette crise financière, elle a continué de croire en ses illusions. Elle n’a pas saisi la chance qui lui était offerte qui consistait à revoir ses aspirations de fond en comble. Avec Uranus en Poissons, elle n’a pas saisi l’opportunité de se libérer, pendant qu’il était encore temps, de ce qui allait la conduire à sa perte. Oui mais ! Pluton a campé sur ses positions en Capricorne et en 2020, devinez ce qui s’est produit ? Jupiter a rejoint Pluton et Saturne en Capricorne. Autrement dit, l’année 2020 a été un remake de l’année 2008 mais dans une version beaucoup plus rêche. Le tout dans le but ultime de montrer une réalité que la nature humaine refuse de voir depuis 2008. Car sur le fond du fond, depuis que Pluton est en Capricorne, les opérations de destructions s’enchaînent en cadence dans l’indifférence générale. 

Pourquoi Pluton en Capricorne se manifeste d’une façon aussi brutale.

Par sa présence en Capricorne, Pluton met en exergue tout ce qui s’est produit entre 1914 et 1939 lors de son séjour en Cancer. La loi impitoyable des axes se manifeste. Comme un boomerang,  Pluton  renvoie tout en pleine figure. S’il agit de la sorte, c’est parce que la nature humaine a préféré passer à autre chose. Elle s’est enivrée de progrès sans chercher à savoir d’où il peut provenir alors que c’est pourtant très clair. Car sur le fond du fond, par ses énergies particulièrement destructrices, Pluton en Capricorne tente de démontrer que ce fameux progrès auquel la nature humaine occidentale est tant attachée,  provient de ces deux guerres qui ont marqué, à tout jamais, l’histoire du 20ème siècle. Il fait la démonstration évidente que la nature humaine a évolué en utilisant des forces particulièrement destructrices et que ce n’est peut-être pas cela qu’il fallait faire.

Par ailleurs, si Pluton en Capricorne fait un rappel à l’ordre concernant ce qui s’est produit entre 1914  et 1939, c’est parce que les transits plutoniens précédents ont évoqué des périodes trop lointaines. Entre 1995 et 2008, Pluton en Sagittaire a évoqué la période entre 1884 et 1914. Entre 1984 et 1995, Pluton en Scorpion a réveillé ce qui s’est produit entre 1852 et 1884. Entre 1972 et 1984, Pluton en Balance a évoqué la période entre 1823 et 1852. Lors de son séjour en Vierge entre 1957 et 1972, il a soulevé la période qui se situe au début du 19ème siècle. Quant à Pluton en Lion entre 1939 et 1957, il a soulevé une période encore plus ancienne qui se situe au 18ème siècle. Vous l’avez donc compris, en passant en Capricorne, Pluton ne laisse personne indifférent puisque nous sommes, pour la plupart, nés au 20ème siècle. Nos aïeux ont vécus ces périodes. Nous ne pouvons donc pas les ignorer.

En Capricorne, Pluton réveille l’histoire la plus proche et aussi la plus douloureuse. De plus,  et c’est à souligner, outre le fait que le 20ème siècle est marqué par deux conflits mondiaux majeurs, il est celui de la révolution industrielle. C’est au cours de cette période que la nature humaine a obtenu tout ce qu’elle possède aujourd’hui tel que les voitures, les trains, les avions, l’électricité, l’eau et le gaz dans tous les foyers, la conquête spatiale. C’est au cours du 20ème siècle que la médecine a fait autant de progrès en annihilant des maladies qui décimaient des populations entières. La liste des progrès et des découvertes qui ont été faites au 20ème siècle est particulièrement longue. Si l’on veut bien se donner la peine d’y réfléchir ne serait-ce qu’un instant, on peut se demander à juste titre, comme autant de progrès ont pu être réalisés en un temps si court…

Depuis 2008, en étant en Capricorne, Pluton met la nature humaine face à ses aspects les plus sombres. Il lui rafraichit la mémoire brutalement. Il la pousse, de gré ou de force, à comprendre que ce fameux progrès auquel elle est tant attachée est issu d’une violence inouïe, de drames et de pertes humaines considérables et que c’est très certainement pour cette raison qu’il est en train de lui exploser à la figure. En lisant ces lignes, certains vont peut-être penser que ces tragédies ont créé un karma qu’il va falloir payer un jour ou l’autre et que c’est ce qui est en phase de se produire. Cette idée est intéressante et mérite que l’on s’y attarde et qu’on la prenne en considération. Cependant, outre le fait que Pluton évoque effectivement le pouvoir de destructions, dans ses aspects les plus sombres, il exprime l’abus des forces occultes, les instincts les plus vils.

Pluton au sextil de Jupiter et Neptune en Poissons ou l’art du pardon et de la rédemption.

Depuis 2012 et en étant dans les Poissons, Neptune tente, tant bien que mal, d’encourager à aller sur le chemin de la rédemption. Vaste programme car depuis 1998, Neptune en Verseau a prêché de toutes autres valeurs. En 2021 avec Saturne et Jupiter en Verseau, la nature humaine a continué d’occulter le message envoyé par Neptune en Poissons. Ce n’est que depuis le 29 décembre 2021 avec Jupiter en Poissons, que cette rédemption prend un peu plus de sens. Cependant, avec Saturne qui campe toujours en Verseau, la nature humaine continue de croire en ses chimères.  Elle continue de penser que le progrès est paré de toutes les vertus et qu’il est synonyme de liberté. Elle s’acharne à imaginer que les nouvelles technologies contribuent à son évolution et à son indépendance et qu’elles sont les signes manifestes qu’elle est très évoluée. Elles ont renvoyé les prières aux oubliettes. Il n’est plus question, comme autrefois,  de s’en remettre au ciel ou de griller des cierges.  Le progrès est le nouveau remède miracle. Le progrès et la liberté ne font désormais plus qu’un.

Depuis que Jupiter est passé en Poissons, Pluton a repris de la vigueur. Il tape sans relâche là où ca fait mal. Il pousse la nature humaine à faire une pause et à se reconnecter à d’autres valeurs. Avec Jupiter, Pluton lui offre une dernière chance de se ressaisir et de ne plus miser sur des pouvoirs qui proviennent d’outre tombe ou tout simplement de l’enfer. Car si l’on  part du principe que Pluton est le dieu des enfers, dans ce cas, cette appellation effrayante dit bien ce qu’elle veut dire dès lors que l’on entend et comprend le sens littéral du terme. Dans cet état d’esprit un peu particulier, on peut donc déduire que tout ce progrès auquel la nature humaine est attachée provient, bêtement et simplement,  de l’enfer et que c’est pour cette raison qu’il lui revient en pleine figure tel un boomerang. Dans ces considérations peu réjouissantes et quelques peu ésotériques on peut donc imaginer que Pluton est en train de procéder à ce que l’on appel communément  un  choc en retour dans les règles. On peut déduire que tout ce progrès ne provient pas du ciel mais de l’enfer. On peut se laisser aller à penser que, sans le savoir, la nature humaine a fait un pacte avec le diable et que les foudres du ciel sont en train de lui envoyer un sermon magistral qu’elle devrait entendre rapidement si elle ne veut pas sombrer, au fond de l’abime,  avec ses nouvelles technologies attachées au tour du cou tels des pentacles illusoires.

Depuis le début de l’année, Pluton,  que l’on appelle le dieu des enfers,  prend une toute autre dimension en étant relié aux hauteurs célestes. Après avoir semé le chaos au début du siècle dernier, il tente de sauver les meubles. Maladroitement,  et brutalement parfois, il pousse la nature humaine dans ses retranchements. Il essaye de lui rappeler que toutes les réponses aux questions qu’elle se pose ne se sont pas dans l’avenir mais dans le passé. Il la bouscule pour qu’elle comprenne que toute action déclenche, tôt ou tard, une réaction. Au sextil de Jupiter et Neptune, Pluton invite la nature humaine à regarder en arrière de façon à ce qu’elle fasse la distinction entre le bien et le mal car sur le fond, c’est de cela dont il s’agit. Il la pousse à comprendre que,  dans sa quête incessante de progrès et de liberté, elle s’est peut-être libérée d’un joug mais elle s’est enchaînée à quelque chose qu’elle ne maitrise pas et qui est en train de la dominer pour le meilleur et pour le pire.

Associé à Neptune et Jupiter en Poissons, signe qui représente la maison 12 du zodiaque, il exprime qu’il est grand temps que la nature humaine procède à son introspection. Car,  outre le fait que cette maison n’annonce pas grand-chose de réjouissant, elle a également vocation à faire le bilan de ce qui s’est produit. Elle exprime que les autres ne sont pas responsables de nos échecs, de nos déboires et de nos infortunes mais que nous en sommes les principaux artisans. C’est dans la maison douze que l’esprit terrestre se trouve face à l’esprit divin. C’est dans cette maison que l’obscurité est face à la lumière. C’est dans cette maison que la nature humaine vit son heure de vérité. C’est dans la maison 12 que la nature humaine a la possibilité de procéder à sa métamorphose intérieure. C’est dans cette maison si particulière qu’elle peut accéder à la transcendance.

C’est très certainement pour toutes ces raisons que les énergies plutoniennes sont autant ressenties alors qu’auparavant, elles sont passées inaperçues. C’est probablement pour cela que les gens se sentent aussi mal et qu’ils ne savent plus à quel saint se vouer. C’est sûrement pour toutes ces raisons que la nature humaine est hantée par la culpabilité et des peurs inédites sans oser le reconnaitre. Si tous ces ressentis se superposent soudainement et brutalement, c’est parce que c’est la première fois que la nature humaine expérimente les effets plutoniens d’une façon aussi dense et aussi intense. Elle fait la découverte de quelque chose qui était, jusqu’alors, resté dans le domaine de la théorie.

 

2022 Pluton Capricorne astrologie horoscopes transformation évolution voyance

×